10 février 2008 Pic de Contadé 2714 m

Le départ brutal et matinal à 6h d’Oloron refroidissant des troupes éclaircies par d’autres choix plus reposants, ce sont donc deux larrons en ski de rando et un autre en raquettes qui prennent la direction de La Mongie.
_ Personne sur les pistes pour cette première en ski de rando pour Jéjé et Philou qui impriment un rythme dément à un porteur de raquettes lourdement chargé. Ascension sans soucis jusqu’à la combe de Porteilh où le ski devient plus technique et la raquette indispensable. La pente se raidit, les conversions s’enchainent avec plus ou moins de bonheur (n’est ce pas Philou?…)jusqu’au moment où le couloir de la brèche du Contadé impose un changement de matériel. Crampons aux pieds, casque en tête malgré un ciel serein qui ne menace pas de nous accabler de sa colère (et on a souvent eu des pensées pour nos copains de l’ossau) et skis sur le sac (malgrés une installation faite en basque et en direct…) le couloir est avalé comme 1 kilo de cotelettes en Espagne-c’est à dire avec délectation-la trace est belle, la neige est bonne, les crampons se régalent et le piolet chante. On sort au soleil, Néouvielle dans le dos et Luchonnais au loin. Il faut reconnaitre que le paysage offert est plus que complet, du Perdiguère au Balaitous en passant par les Posets. Aujourd’hui on se contente du Contadé dont l’ascension finale, courte mais raide suffit à notre bonheur.
_ Malgré l’intention initiale de continuer sur le lac de Port Bielh et de revenir par le pas de la Crabe, on reprend le même chemin à la descente, bon entrainement a la pente raide ( modérement raide).
_ Ensuite c’est du grand spectacle : jéjé enchaine les virages avec aisance, Philou aussi mais dans un style trés personnel, avec une fois de plus, revalorisation de l’usage de la langue basque dans les moments difficiles.
Quant à la descente en raquettes des pistes de ski, piolet à la main pour indiquer les changements de direction, c’est une nouvelle discipline sportive qui gagnerait à se développer…pourquoi pas la prochaine fois?