PIC DE CAMPBIEIL (3173m)

Piau-Engaly est un lieu mythique pour Vincent et moi car c’est ici qu’on a commencé la haute montagne avec des forfaits étudiants ! L’an passé nous avons parcouru le couloir des Corridors en ski-alpinisme (déjà une grosse bambée) et on c’était juré de revenir tenter ce magnifique éperon. Rendez-vous est pris ce samedi, et après une bière au Kinito c’est sur le parking de Piau qu’on passera la nuit. Levé 5h, dép 5h45 pou l’instant le timing est bon. 1h d’approche pour arriver au pied et après quelques hésitations, la voie est trouvée et nous attaquons. La première partie à dominante rocheuse (rocher pourri parfois) me semble interminable et je commence à surveiller l’heure ! Nous enchaînons des passages en rocher croulant, touffes d’herbe et mottes de terre, aux goulottes en plaquage fragile… Puis l’arrivée sur l’arête de neige, tout s’accélère et nous progressons alors à bonne allure entre ciel et terre. Arrivée au sommet une interminable descente un peu expo nous attend et nous rejoindrons la voiture assoiffés à la tombée du jour. Direction la même bonne pizzeria que l’an passé ! L’ambiance fuyante de cette course et la diversité, voire l’exotisme des supports sur lesquels nous évoluons font de cette course une véritable aventure.

Quelques infos : Difficulté : Course relativement engagée, niv. D (++ en conditions actuelles), dénivelé de la voie 1100m, approche : 1h, voie : 7h, descente : 3h, matériel : quelques friends (petits et moyens), environ 10 sangles (pour progresser corde tendue).